Nos infrastructures

ImageDechetAlt
Le SYVADEC construit et gère en régie les équipements destinés à la valorisation et au traitement des déchets en prenant en compte leur environnement, leur impact écologique et leur sécurité.

Les infrastructures

41 installations dans toute la Corse

Cela représente à ce jour 41 installations réparties dans toute la Corse :  23 recycleries, 2 éco-points, 10 quais de transfert, 3 centres de regroupement du tri, 1 Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux et 2 plateformes de compostage.

Les recycleries et éco-points de proximité

Il s’agit d’espaces de tri dans lesquels les particuliers viennent déposer gratuitement les déchets encombrants (appareils électroménagers et informatiques, meubles), les produits toxiques, inflammables ou polluants (peintures, solvants…), les déchets verts (tontes de pelouse, élagage, feuilles mortes…), le bois, les ferrailles, les piles et les lampes, les cartons, les textiles, les emballages, le papier, le verre, les cartouches d’encre, les gravats, les pneus, le tout-venant (plastiques durs, grands films plastiques…).

Les quais de transfert des ordures ménagères

Ce sont des installations qui permettent de regrouper les déchets d’une zone de collecte éloignée du centre de traitement, afin de les acheminer par gros porteur. Cela permet de diviser par 7 en moyenne le nombre de camions sur les routes et de réduire les émissions de CO2.

Les centres de regroupement du tri

Ils reçoivent tous les déchets issus des collectes sélectives de verre, papier, emballages. Ceux-ci sont classés par grande famille avant d’être expédiés vers les plateformes de valorisation. Ces infrastructures permettent d’optimiser les transports vers les plateformes de valorisation.

Les plateformes de compostage

vue de la bioplateforme de Corte avec tas de déchets verts et montagne en fond

Elles accueillent les végétaux qui ont été déposés par les particuliers dans les recycleries et les biodéchets issus des collectes sélectives quand elles existent.

Les Installations de Stockage des Déchets Non Dangereux

Elles sont conçues pour recevoir les déchets résiduels (ceux de la poubelle grise) qui seront enfouis sans risque de pollution pour l’environnement.

Le site comporte un ensemble de casiers dotés d’un système d’étanchéité complexe (passif et actif). Ces casiers sont équipés d’un réseau de drainage des eaux et de captage du biogaz. Les installations font l’objet de contrôles de la qualité environnementale plusieurs fois par an.

En Corse, il existe 2 centres d’enfouissement techniques privés : l’un situé à Viggianello, et l’autre situé à Prunelli di Fium’Orbu.

Projets d’infrastructures à l’étude

  • Création de deux centres de tri et de valorisation multifonctions dans le Grand Bastia et le Grand Ajaccio

Ces sites auront pour vocation de traiter les emballages, ordures ménagères et déchets industriels banals. Ils permettront notamment d’opérer un tri mécanique des déchets de la poubelle grise pour en extraire les matières recyclables et limiter les déchets résiduels à enfouir. Les études sont en cours pour une mise en service prévue à l’horizon 2024.

  • Création d’une nouvelle installation de stockage publique à Moltifao

En Corse, le traitement des déchets dits « résiduels », c’est-à-dire les déchets de la poubelle grise non triés ou non recyclables et ceux déposés en recyclerie dans le tout-venant, s’effectue par le biais d’un stockage dans des Installations de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND), seule solution technique autorisée par le Plan régional (PPGDND).

Depuis la fermeture de l’ISDND publique de Viggianello, le territoire ne compte plus que deux ISDND privées : l’une située en Corse-du-Sud à Viggianello, et l’autre en Haute-Corse à Prunelli di Fium’Orbu.

La construction de nouvelles unités est aujourd’hui indispensable pour sécuriser le traitement des déchets résiduels.

En 2018, l’État et la Collectivité de Corse, avec l’aval du président de la communauté de communes Pasquale Paoli et du maire de Moltifao, ont demandé au SYVADEC d’étudier la possibilité de créer une ISDND sur le site de l’ancienne carrière de Moltifao.

Un comité technique a été constitué réunissant les services de l’État (division prévention des risques – DREAL Corse), la collectivité territoriale de Corse (office de l’environnement de la Corse) et le SYVADEC. Ce comité vise à partager en amont les études et données techniques relatives au projet et à préparer la validation des phases décisionnelles de l’opération. Il a été réuni à plusieurs reprises.
Le projet prévoit la création d’un casier de stockage de déchets ultimes non dangereux en partie haute de la carrière, d’une capacité de 635 000 m3 : 50 000 tonnes par an en suivant une hypothèse de 13 ans d’exploitation, soit une partie des déchets produits annuellement en Haute-Corse.

Le montant total de l’opération est estimé à ce stade à 10 M€ HT.

Les études préalables de maîtrise d’œuvre (MOE) menées en 2018 ont permis de définir les contraintes de réalisation du site (dimensionnement, réglementation, environnement, …), de présenter des solutions techniques et de déterminer les investigations et études complémentaires à mener (études faune/flore, investigations géotechniques et hydrogéologiques). Celles-ci ont été réalisées en 2019 et 2020 et leurs résultats ont conclu à la faisabilité à la fois technique et réglementaire du projet.
Ces résultats ont été présentés aux élus du territoire de la Communauté de communes Pasquale Paoli le 9 janvier 2021.

Les enjeux majeurs environnementaux ont été identifiés et pris en considération dans le projet technique.

Protéger la biodiversité

• S’affranchir de tout risque d’inondation

Principe : identifier les enjeux, les caractériser et concevoir les aménagements et les mesures pour réduire ou supprimer les impacts.

Principe : prévoir et dimensionner les aménagements nécessaires, créer un pont hors zone inondable…

• Protéger la ressource en eau (superficielle et souterraine)

Principe : zéro rejet polluant de l’installation, détournement des eaux externes, eaux pluviales stockées et contrôlées avant retour dans le milieu, eaux souterraines stockées pour alimenter une zone humide à protéger, lixiviats (effluents) traités sur le site et réutilisés.

Tous les éléments de sécurité sont strictement encadrés par la réglementation, de même pour ceux du casier.

État d’avancement
La poursuite éventuelle du projet par le SYVADEC est conditionnée à un avis favorable de la communauté de communes Pasquale Paoli.

Consultez les études

 

Ici, je trouve ma solution

Search
Generic filters