Comment contrôle-t-on l’impact environnemental des sites d’enfouissement des ordures ménagères ?

ImageDechetAlt
En Corse, le traitement des déchets dits « résiduels », c’est-à-dire les déchets de la poubelle grise, s'effectue par stockage dans des centres d'enfouissement. Ces installations sont contrôlées rigoureusement plusieurs fois par an et pendant une période de 30 ans après leur fermeture afin de garantir l’absence de risques pour l’environnement. On vous explique comment cela se passe.

Les sites d’enfouissement sont des installations classées pour la protection de l’environnement soumises à autorisation préfectorale et contrôlées par les services de l’État.

Ces sites, appelés Installations de Stockage des Déchets non Dangereux, sont conçus pour recevoir les déchets résiduels (issus des collectes d’ordures ménagères et du tout-venant non recyclable déposé dans les recycleries), qui seront enfouis sans risque de pollution pour l’environnement.

  • Comment fonctionne une ISDND ?

Les déchets sont déposés dans un casier doté d’un double système d’étanchéité (passif et actif) où ils sont compactés par couches successives. Ils ne sont ainsi jamais en contact avec l’environnement. 
Les lixiviats résultant de l’humidité et de la percolation des eaux pluviales au travers du massif de déchets sont stockés dans un bassin étanche puis traités par des installations spécifiques. Le biogaz produit par la fermentation des déchets est collecté par un réseau de captage installé sur le casier et valorisé ou traité en torchère pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Schéma de fonctionnement d'une ISDND

En Corse, les déchets de la poubelle grise sont désormais traités dans 2 centres d’enfouissement techniques privés : l’un situé à Viggianello, et l’autre à Prunelli di Fium’Orbu.

En effet, les 2 ISDND publiques auparavant exploitées par le SYVADEC à Vico et Viggianello ont fermé, leur capacité maximale de stockage ayant été atteinte.

Si ces installations ont fait l’objet de nombreux contrôles annuels pendant leur période d’exploitation, leur surveillance environnementale se poursuit aujourd’hui et pendant une durée de 30 années à l’issue de leur fermeture, afin de vérifier l’absence d’impact sur l’environnement.

  • Comment s’effectue le contrôle de l’impact environnemental des ISDND ?

Le SYVADEC assure la surveillance environnementale des sites conformément aux exigences de l’État, en mettant en œuvre :

un programme annuel d’analyse physico-chimique des eaux (eaux souterraines, eaux pluviales, eaux superficielles, lixiviats et rejets d’effluents épurés) ;

un programme annuel de mesure de la composition des rejets atmosphériques après traitement du biogaz par la torchère.

Pour réaliser les prélèvements et les analyses, il fait appel à des organismes et des laboratoires spécialisés et agréés.

Les résultats de ces analyses sont consignés dans des rapports fournis semestriellement aux services de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement).
Ceux-ci ont la responsabilité d’effectuer plusieurs fois par an des contrôles inopinés permettant de valider le fonctionnement de l’installation au regard de la réglementation. Ils peuvent formuler des observations en vue de l’améliorer.

Consulter les rapports d’analyses des ISDND

À noter : dans les rapports semestriels, le nombre d’analyse demandées est indiqué pour l’année entière. Ainsi, dans les rapports correspondant au premier semestre de chaque année, le nombre d’analyses réalisées est toujours inférieur au nombre d’analyses à effectuer.
Le nombre d’analyses réalisées dans l’année est consigné dans le bilan annuel et le bilan du 2e semestre de chaque année.

  • Les résultats sont-ils conformes aux exigences environnementales ?

À Viggianello, pour l’année 2020 par exemple, le bilan final fait apparaître un nombre d’analyses effectuées conforme ou supérieur aux exigences réglementaires hormis pour ce qui concerne les eaux souterraines. 9 analyses sur 12 ont pu être réalisées, 3 ont été reportées par le préleveur notamment du fait de l’impossibilité de se déplacer pendant le confinement.
Leurs résultats sont conformes également aux exigences environnementales.

L’ISDND de Viggianello est certifiée ISO 14 001 pour sa démarche d’amélioration continue des performances environnementales. Cette certification est renouvelée tous les trois ans après vérification de la conformité de la politique environnementale mise en place par des organismes indépendants.

À Vico, en 2020, le nombre d’analyses effectuées et les résultats sont conformes également.
Ce site a la particularité de bénéficier d’une autorisation ponctuelle de rejeter les eaux épurées issues du traitement de ses lixiviats dans le ruisseau du Crespiccio, à la condition de respecter les valeurs seuils fixées dans l’arrêté préfectoral. Cette autorisation est accordée de novembre à avril.
Des analyses sont réalisées sur les rejets et les résultats sont fournis dans les rapports semestriels et les rapports annuels.

L’analyse complémentaire effectuée le 26/05/2020, au dernier jour de rejet des eaux épurées a démontré que le rejet n’avait pas eu d’impact sur le ruisseau (les valeurs mesurées sont comparables entre l’amont et l’aval du point de rejet des eaux traitées).
Le résultat de cette analyse est consultable dans les rapports semestriels (1er et 2e) et dans le rapport annuel 2020.

 

Ici, je trouve ma solution

Search
Generic filters