Un projet pilote pour le déploiement du tri à l’Université de Corse

Le 21/10/2021
ImageDechetAlt
Déployer et intensifier le tri à l’Université de Corse, tel est l’objet du projet collectif porté par le SYVADEC, la Communauté de communes du Centre Corse, l’Université de Corse Pasquale Paoli et le CROUS de Corse, et qui vient d’être retenu par l’éco-organisme Citeo, au titre des actions contribuant à favoriser le tri dans l’espace public et les lieux recevant du public.

Le SYVADEC, la Communauté de communes du Centre Corse, l’Université de Corse Pasquale Paoli et le CROUS de Corse ont noué un partenariat inédit pour répondre à l’appel à manifestation d’intérêt national lancé par Citeo (entreprise à mission, chargée de réduire l’impact environnemental des emballages et papiers), en vue de favoriser le tri en dehors du foyer, dans les lieux de consommation nomade.

Ils ont ainsi uni leurs compétences pour présenter un projet destiné à améliorer les performances de tri sur les 3 campus universitaires de Corte.

En effet, avec ses 4 800 étudiants, 400 enseignants et 820 intervenants extérieurs, 250 agents administratifs, 7 résidences et 2 restaurants universitaires, l’UDCPP représente un vecteur important à la fois en matière de volume de tri mais aussi de sensibilisation.

Le développement de points de tri dans ces espaces assurera la continuité du geste de tri partout, en toutes circonstances, et de l’ancrer encore davantage dans les habitudes de tout un chacun.

Ce projet innovant a été sélectionné par Citeo, qui en accompagnera la mise en œuvre. L’ADEME et l’Office de l’Environnement de la Corse apporteront également un soutien financier à ce projet.

Pour le SYVADEC, cette opération dédiée aux étudiants vient ajouter le dernier maillon à ses programmes pédagogiques de sensibilisation au tri, à la réduction des déchets et au gaspillage alimentaire, jusqu’à présent destinés aux écoliers, collégiens et lycéens.

  • 3 points de tri installés dans chaque campus

Le projet consiste à déployer, d’ici début 2022, un dispositif de tri spécialement adapté aux campus et à leurs occupants.
Il permettra de trier les déchets des restaurants et résidences universitaires mais aussi ceux issus des bâtiments administratifs et de cours, qui sont tous équipés de distributeurs et d’espaces de repos pour la prise de repas.

9 points tri multi-flux vont ainsi être mis en place sur les 3 campus.
Pour encourager le geste de tri, ils regrouperont en un même lieu des bacs dédiés pour chaque type de déchet :
– emballages,
– papier/carton,
– verre,
– ordures ménagères.
3 composteurs partagés déjà installés, complèteront le dispositif pour recueillir les restes alimentaires.
Et pour faciliter encore davantage le dépôt des emballages, les bacs seront pourvus d’opercules plus larges.

Une signalétique nudgée sera spécialement créée pour rendre les points de tri visibles et attractifs pour inciter au tri et limiter les dépôts sauvages. Elle sera composée de panneaux, stickers, marquages au sol et couplée à des messages de sensibilisation.

À savoir
Aujourd’hui, pour plus de 9 Français sur 10, le geste de tri et le recyclage sont une priorité environnementale dans le monde post-Covid. On estime à environ 300 000 tonnes le volume d’emballages ménagers qui sont jetés ou triés chaque année en France dans des lieux publics ou privés.

  • Un volet pédagogique

Au-delà des aspects techniques, le projet a la particularité d’inclure également un volet pédagogique pluriannuel autour du tri, de la valorisation locale et de l’économie circulaire, afin de mobiliser durablement les étudiants et le personnel de l’UDC au changement comportemental.
La thématique des déchets a ainsi été intégrée dès cette année dans les différentes opérations prévues par l’Université : appels à projet éco-conception, challenge innovation, programmation de workshop sur la valorisation locale, etc…

  • Des objectifs ambitieux

Les partenaires misent sur le nouveau dispositif pour généraliser et renforcer le geste de tri chez les étudiants, afin de faire augmenter le tri des emballages et des papiers sur le campus. Par ailleurs, le projet servira également à inscrire durablement la thématique déchets dans les projets et pratiques de l’Université.

Les objectifs sont de plusieurs ordres :
– faire progresser de + 50 % le tri des emballages, du verre, du papier et du carton dans cette zone ;
– permettre à la 4C d’atteindre son objectif de 55 % de taux de tri en 2025 contre 33 % actuellement ;
– rendre le geste de tri facile d’accès à l’ensemble de la population universitaire, où qu’elle se trouve sur les campus ;
– rassurer sur l’utilité du geste et apporter des réponses sur ce que deviennent les déchets triés ;
– mobiliser durablement les étudiants et le personnel de l’UDC autour de l’économie circulaire.