Les bioplateformes valorisent localement nos déchets alimentaires et végétaux

Le 28/07/2021
ImageDechetAlt
Les bioplateformes transforment en compost les biodéchets collectés par les intercommunalités. Une solution qui permet de les détourner de l’enfouissement tout en les recyclant localement.

D’ici au 1er janvier 2023, chaque foyer devra disposer d’une solution de tri à la source de ses biodéchets. Une obligation dictée par la loi de transition énergétique pour la croissance verte que le SYVADEC a prise en compte en l’inscrivant parmi les grands objectifs de ses orientations 2021-2026.

Pour y répondre, il met en place, en collaboration avec les intercommunalités, les infrastructures et services qui contribuent à favoriser et généraliser le geste de tri des biodéchets. Ainsi, à côté du développement du compostage de proximité, il s’est engagé dans la création d’un réseau d’infrastructures destinées à traiter les biodéchets : les bioplateformes.

Elles transforment en compost les biodéchets issus des collectes sélectives des intercommunalités qui ont mis en place ce service auprès des professionnels et/ou des particuliers, ainsi que les déchets verts déposés par les particuliers dans les recycleries du SYVADEC.

Ces infrastructures ont un double intérêt :
– réduire la part des biodéchets dans les centres d’enfouissement ; e
– favoriser le déploiement d’une filière locale de recyclage en créant un engrais à haute qualité agronomique.
Les déchets d’un même territoire sont ainsi produits, recyclés et réutilisés sous forme de compost au même endroit.

1 tonne de biodéchets permet de produire 300 kg de compost.

2 bioplateformes sont déjà ouvertes, l’une à Viggianello et l’autre à Corte. 4 nouvelles unités sont à l’étude en 2021 (à Belgodère, Sisco, Monte et Porto-Vecchio), avec un objectif de 7 sur l’ensemble du territoire corse à l’horizon 2025.

  • Comment fonctionne une bioplateforme ?

La bioplateforme fonctionne grâce à un processus de traitement dit « par fermentation aérobie ». Cela consiste à entasser de la matière organique et à laisser des bactéries et micro-organismes la transformer en compost.

Un suivi manuel de la température (quotidien) et de l’humidité (hygrométrie) est effectué et un arrosage du compost a lieu chaque semaine.

Bioplateforme de Viggianello

En parallèle, on réalise l’oxygénation de la matière par retournement des andains en fonction des besoins (en moyenne un retournement par mois).

Le site est en outre équipé d’un bassin de récupération des jus, ce qui lui permet de fonctionner en circuit fermé.

Toutes les eaux du site (les liquides qui s’échappent des déchets alimentaires et les eaux de pluies) sont ainsi stockées et réutilisées pour l’arrosage du compost. 

  • Les étapes de transformation des biodéchets en compost

1 –  Les végétaux issus des dépôts en recyclerie et les biodéchets collectés auprès des particuliers ou des professionnels sont acheminés sur la bioplateforme.

2 – Ils sont pesés et soumis à un contrôle qualité.

3 – Ils sont ensuite broyés et mélangés, puis mis en andains durant plusieurs mois.

La mise en andain consiste à regrouper la matière broyée (composée de végétaux et biodéchets) en tas de plusieurs mètres de long et à la laisser fermenter plusieurs mois.
Durant cette période, la matière va chauffer à de très hautes températures et ses éléments se décomposeront progressivement.

4 – Des mélanges et arrosages réguliers pour intensifier l’action des micro-organismes et activer la décomposition, suivis d’une opération de tamisage appelée criblage permettent d’obtenir du compost au bout de 6 à 12 mois.

schéma de fonctionnement de la bioplateforme

Le compost obtenu sera proposé à la vente localement, aux agriculteurs ou aux particuliers.
Consultez les modalités de vente

  • Qualité et sécurité

Afin de garantir la qualité du compost produit, le SYVADEC s’est engagé dans une démarche de certification ISO en vue d’obtenir le label ASQA décerné par le réseau Compost Plus.

Par ailleurs, pour sécuriser l’exploitation de ses sites et prévenir d’éventuelles nuisances olfactives, des mesures ont été mises en place :
– les biodéchets sont déposés sur une litière de broyat puis directement recouverts pour contenir les odeurs ;
– des poteaux anti-odeurs équipent la plateforme.

  • La bioplateforme de Corte

Construite en 2019 par le SYVADEC, elle traite les biodéchets et végétaux produits sur le territoire de la Communauté de communes du Centre Corse et une petite partie des biodéchets collectés par les intercommunalités d’Ile Rousse Balagne et de Calvi Balagne. Le premier compost issu de cette unité sera disponible au printemps 2022.

Caractéristiques techniques
Surface : 2 450 m²
Capacité règlementaire : 730 t/an (végétaux et biodéchets confondus)

  • La bioplateforme de Viggianello

Construite en 2018 par le SYVADEC, elle traite actuellement les biodéchets et végétaux produits sur le territoire de la Communauté de communes du Sartenais Valinco Taravo.

Caractéristiques techniques
Surface : 2 500 m²
Capacité règlementaire : 730 t/an (végétaux et biodéchets confondus)