Déchets : le bilan du 1er semestre 2020

Le 07/10/2020
ImageDechetAlt
Baisse des déchets enfouis et hausse des déchets compostés. Telles sont les principales tendances qui se dégagent des premiers mois de l’année 2020.

La crise sanitaire a eu des répercussions sur la production de déchets ménagers et assimilés.


La crise sanitaire due à la Covid-19 et le ralentissement de l’activité économique qu’elle a entraîné ont eu pour effet de diminuer de 6 % la production de déchets ménagers et assimilés en Corse au cours du 1er semestre 2020. Ainsi, entre janvier et juin 2020, le SYVADEC a traité 94 012 tonnes de déchets contre 100 492 tonnes à la même période en 2019.

Le compostage a le vent en poupe

La tendance la plus marquante est certainement la hausse de 19 % du volume des biodéchets compostés par les habitants. Celui-ci représente 1 774 tonnes en 2020 contre 1 491 tonnes pour la même période en 2019. Ce résultat témoigne des effets du plan compostage, qui commencent à se concrétiser. Aujourd’hui, plus de 20 % de la population est équipée d’une solution de compostage individuelle ou collective.

+ 19 % de déchets compostés.

Le volume des déchets résiduels est en baisse

Autre caractéristique de ce bilan : la diminution de 10 % du volume des ordures ménagères résiduelles, c’est-à-dire celles destinées à l’enfouissement.

Il passe de 64 085 tonnes en 2019 à 57 905 tonnes en 2020.

Données détaillées du tonnage d'ordures ménagères enfouies.

– 10 % d’ordures ménagères enfouies.

Le volume des déchets triés fléchit légèrement

Les collectes sélectives* sont en recul de 2 %. Sur les 6 premiers mois de 2020, elles représentent 10 187 tonnes en 2020 contre 10 438 en 2019.
C’est particulièrement vrai pour le verre avec une baisse de 11 %, conséquence de la fermeture des cafés et restaurants pendant la pandémie. En revanche, le tri des emballages n’a pas été affecté. Il affiche une hausse de 22 % par rapport à la même période de 2019.

+ 22 % d’emballages triés.


* Les collectes sélectives sont effectuées par les intercommunalités par le biais d’une collecte en porte à porte, en points de regroupement ou en points d’apports volontaires.

La fermeture des recycleries a impacté les résultats

La fermeture des recycleries durant deux mois a eu un impact sur le volume des déchets qui y sont déposés. Une baisse de 1 % est observée entre 2020 et 2019 avec 24 146 tonnes cette année contre 24 478 en l’an dernier. Néanmoins, une reprise s’est amorcée à partir de mai, dès la réouverture.

Conséquence : le taux de tri ralentit pour s’établir à 35 % contre 36 % en 2019.

Retrouvez les données détaillées de votre intercommunalité à la rubrique Les données régionales