SYVADEC, syndicat de valorisation des déchets en Corse

La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines


La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines
Le SYVADEC mène des actions de sensibilisation contre le fléau du gaspillage alimentaire dans ses EcoScola. 

Au niveau National
Chaque année en France, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillés, soit l’équivalent de 150 kg/hab/an.   Justement, dans les foyers français, sur les 79 kg de déchets alimentaires jetés chaque année par chaque individu, 20 kg pourraient sans difficulté être évités si l’on acceptait de modifier à la marge nos comportements. En effet, cela correspond à 13 kg de restes de repas, de fruits et de légumes non consommés (soit 845 000 tonnes en France), et 7 kg d’aliments même pas déballés (soit 455 000 tonnes en France).
Au total, ce sont donc chaque année en France 1,3 million de tonnes de nourriture qui sont purement et simplement gaspillées dans les foyers français, ce qui correspond à 38 kg de nourriture consommable jetés toutes les secondes !
(Sources : Global Gâchis, ADEME, Ministère de l’Agroalimentaire)

Eco-Scola et la lutte contre le gaspillage alimentaire
Les animateurs du programme EcoScola interviennent désormais auprès des cantines scolaires. Il s’agît pour les écoles partenaires du dispositif, d’encourager les personnels de cantine mais également les élèves, à adopter des gestes qui permettent de réduire le gaspillage alimentaire au quotidien.
Chaque école du programme dotée d’une cantine est accompagnée par le SYVADEC qui intervient en 3 temps :
  1. Réaliser un diagnostic qui permet d’évaluer les comportements et la quantité de déchets jetés par les personnels de cantines
  2. Dresser une liste de préconisations à diffuser auprès des agents de cantine et sensibiliser les élèves au moment du repas
  3. Faire un bilan final qui permet de quantifier les déchets qui ont été évités ou détournés
Pour accompagner les écoles, les animateurs du SYVADEC ont imaginé une toute nouvelle séquence pédagogique. Des outils de communication adaptés ont également été créés pour diffuser les bonnes pratiques que l’on soit derrière les fourneaux ou devant son assiette.