SYVADEC, syndicat de valorisation des déchets en Corse

Faut-il continuer les apports de matière dans les composteurs en hiver ?


Faut-il continuer les apports de matière dans les composteurs en hiver ?
En hiver,  le processus de dégradation des biodéchets est plus lent. 

En cause, la chute des températures qui réduit l'activité de la faune qui vit à l'intérieur du compost. Néanmoins, quelques insectes , et notamment les collemboles continuent leur travail même lorsque la température extérieure descend en dessous des 0°C. L'activité ne s'arrête pas , elle ralentit simplement. 

Il est donc indispensable, et même si le tas monte en volume, de ne ne surtout pas stopper les apports. L'arrêt de ces derniers entraînerait un retard important dans le processus de transformation en compost. 

Dès l'arrivée du printemps, lorsque les gelées seront passées et les températures remontées, il est conseillé de réaliser un brassage en profondeur du tas pour aider au redémarrage du processus de fermentation. 

Astuce à noter : 
En pleine saison des agrumes, on n'oublie surtout pas de composter les épluchures des clémentines, mandarines, citrons ou autres oranges. Même s'il mettent plus de temps à se décomposer en raison de l'épaisseur de leur peau, ils sont tout comme les autres fruits, les bienvenus dans le compost ! 

"Le compostage en hiver, c'est du recyclage, de la fabrication du futur amendement de qualité et aussi le respect et le maintient d'une biodiversité dans nos jardins" lombricompostage.fr