SYVADEC, syndicat de valorisation des déchets en Corse

FAQ Tout savoir sur le lombricompostage


Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage est une technique de compostage basée sur la digestion des déchets organiques par des vers spécifiques. C’est une solution parfaitement adaptée à un usage en appartement.

Pourquoi lombricomposter ?

  • Réduire et valoriser mes déchets
En compostant vos déchets de cuisine, vous réduisez, en moyenne, de 51 kg par an le poids de votre poubelle et limitez ainsi le volume d’ordures ménagères à enfouir. La quantité de déchets que vous pouvez détourner avec votre lombricomposteur va dépendre des apports que vous effectuez, de la quantité de vers à l’instant « t » et de la température ambiante. En théorie, les vers mangent plus de la moitié de leur poids par jour.
 
  • Produire un engrais 100 % naturel
Vous obtenez à la fois un compost solide, le « lombricompost », situé sur le premier plateau en bas de la structure, et un engrais liquide, qui se récolte au robinet de votre lombricomposteur.
Dans les deux cas, il s’agit d’un amendement de qualité, riche, naturel et gratuit pour nourrir plantes, potager et espaces verts !

Comment installer et utiliser mon lombricomposteur ?

Où placer mon lombricomposteur ?
Le lombricomposteur peut être installé à l'intérieur ou à l'extérieur de votre foyer, selon l’espace disponible. À l'intérieur, il trouvera sa place dans une buanderie, une cage d'escalier, un couloir ou même dans votre garage ou votre salon. Dans tous les cas, il faudra vérifier que les conditions restent appropriées au développement des vers :
  • température entre 15 et 25 °C : les vers sont en pleine forme et compostent au maximum de leur capacité ! Les vers hibernent en dessous de 6°C et peuvent mourir au-dessous de 0°C. Au-dessus de 25°C, l’oxygène se fait plus rare pour les vers ;
  • aération suffisante : puisque le processus de décomposition nécessite un bon apport d'oxygène, la circulation d'air dans la pièce où est placé le lombricomposteur doit être suffisante.

Si vous choisissez de mettre votre lombricomposteur à l'extérieur, vérifiez qu’il ne soit pas exposé directement au soleil. Les vers sont photosensibles, ils ne supportent pas la lumière !
De même, une pluie abondante sur le lombricomposteur risquerait d'augmenter fortement l'humidité et pourrait entraîner la noyade des vers. Pensez à l’abriter ou à le couvrir.


Que déposer dans mon lombricomposteur ?

Les déchets de cuisine
  • Épluchures de fruits et légumes
  • Restes de fruits pourris ou cuits
  • Filtres et marc de café
  • Sachets de thé
  • Coquilles d’œufs
Les déchets non alimentaires 
  • Serviettes en papier
  • Papier
  • Boite d’œufs cartons
Que faut-il éviter de déposer dans mon lombricomposteur ?

Certains déchets de cuisine
  • Aliments réputés vermifuges : l’ail, les échalotes et les oignons
  • Produits d’origine animale : viande, poisson, produits laitiers
  • Huile de friture
  • La majorité des agrumes, en raison de leur acidité
Les litières animales
Les déchets végétaux en trop grande quantité

A quel rythme alimenter mon lombricomposteur ?
Dans la mesure du possible, privilégiez des apports modérés et réguliers aux apports importants en une seule fois.
Soyez vigilant le premier mois d’utilisation : les vers mettent quelques jours à s’adapter à leur nouveau milieu. Il est nécessaire de commencer par des apports modérés (100 g / 200 g par jour).
 
Inutile d’attendre que les vers aient consommé toute leur nourriture pour leur en donner à nouveau. Il n’est cependant pas indispensable de leur donner des déchets chaque jour !
Astuce : les vers mangent plus et plus vite si les aliments sont coupés relativement finement.

Pourquoi rajouter du papier/carton ?
Il est nécessaire de maintenir un équilibre entre carbone et azote.
La plupart des déchets que vous allez apporter dans votre lombricomposteur sont des déchets humides très riches en azote.
De ce fait, il est nécessaire d'incorporer des déchets carbonés du type carton des boîtes à œufs, rouleaux de papier toilette, carton d’emballage (non imprimé ou à encre végétale).
 
Ai-je besoin d’arroser ?
Les déchets de cuisine sont constitués à plus de 80 % d’eau. Ainsi, à moins de vouloir faire baisser la température de votre système de lombricompostage en cas de très fortes températures extérieures, vous n’aurez jamais besoin d’ajouter de l’eau.
En revanche, en cas de fortes chaleurs et canicule, vous pouvez mouiller le carton et les papiers avant de les déposer dans votre lombricomposteur.

Que faire si je pars en vacances ?
  • Mettez une quantité normale de nourriture avant votre départ
Les vers peuvent rester jusqu’à 4 semaines sans apport de nourriture. Il est inutile de mettre double portion d'épluchures avant une longue absence, au risque de voir vos aliments pourrir et sentir mauvais.
  • Laissez le robinet du lombricomposteur ouvert
Pour éviter que le thé de compost (odorant) ne stagne dans votre lombricomposteur, laissez le robinet ouvert et installez un grand récipient en dessous.
A votre retour, reprenez un rythme normal !
 

Quand rajouter un plateau ?
Le lombricompostage suppose l’installation successive des différents plateaux au fur et à mesure qu’ils se remplissent.
 
Les lombricomposteurs comportent des marqueurs de remplissage. Attendez que la matière atteigne ces marqueurs avant d’ajouter un autre plateau au-dessus.
La litière doit rester en contact avec le fond du nouveau plateau afin de faciliter la migration des organismes décomposeurs.

Ne remettez pas de nouvelle litière, contentez-vous de disposer les nouveaux déchets dans le nouveau plateau.

Quelles sont les nuisances possibles de mon lombricomposteur ?

Un lombricomposteur bien équilibré (température, humidité, acidité) n’apporte aucune nuisance. Toutefois, l’écosystème peut évoluer et amener certains petits soucis qu’il faudra régler au plus vite.
 
Que faire si j’ai des moucherons ?
Les moucherons apparaissent lorsque votre compost est trop humide. Ils ne sont pas nuisibles pour le lombricomposteur mais sont très gênants pour son propriétaire.
Il faut donc « assécher » le compost en ajoutant du papier et carton, de la poudre de coquille d’œufs pour éviter l’acidité, arrêter de nourrir les vers pendant quelques temps (3 semaines minimum), bien enfouir tous les déchets, parfois recouvrir d’une fine couche de terreau (les moucherons pourront sortir mais n’auront plus accès à la nourriture).
Ouvrir le couvercle tous les jours pour faire fuir les moucherons.
 
Que faire si les aliments ne se dégradent pas et moisissent ?
Les déchets ne se dégradent pas correctement et moisissent si l'humidité et la charge de déchets sont trop importantes. Veillez donc à ajouter du papier/carton, des coquilles d’œufs broyées, puis, progressivement, vos déchets coupés en morceau.
 
Que faire s’il y a des odeurs ?
Les mauvaises odeurs sont le signe d’un milieu trop humide : l’humidité en excès empêche la bonne oxygénation du milieu et les déchets fermentent. Il faut ajouter du papier/carton, combattre l’acidité en ajoutant des coquilles d’œufs broyées, et remuer pour bien aérer.

Comment récolter et utiliser mon compost ?

Que récolte-t-on ?
Le lombricompostage permet de récolter deux types d'engrais :
  • du lombricompost : un compost solide obtenu à la suite de la dégradation des déchets par des micro-organismes et des vers. Il se récolte sur le premier plateau au bas de la structure ;
  • de l’engrais liquide : obtenu par percolation, il se récolte au robinet de votre lombricomposteur, à raison de 10 cl par jour en moyenne.
 
Quand récolter mon lombricompost ?
Vous récolterez le lombricompost lorsque les trois plateaux de travail seront installés et remplis de déchets. Comptez un minimum de 5 à 6 mois (pour une famille de plus de 4 personnes) entre le démarrage du lombricomposteur et la première récolte de lombricompost. 
Une fois que votre lombricomposteur a atteint son rythme de croisière, vous pourrez récolter votre lombricompost environ tous les 3 à 6 mois.

Comment récolter mon lombricompost ?
Disposez le plateau à récolter (le plateau inférieur) sous une source lumineuse : les vers étant photophobes, donc sensibles à la lumière, ils vont s’enfoncer en bas du plateau. Récupérez le lombricompost délicatement, par couches successives.
 
Comment utiliser mon lombricompost ?
 Vous pouvez vous en servir de deux manières :
  • comme engrais de surface : disposez une couche d’environ 1 cm de lombricompost à la surface de la terre, recouvrant ainsi les racines de votre plante et arrosez ;
  • pour le rempotage des plantes d’intérieur : mélangez-le à de la terre ou du terreau tout usage ; comptez un volume de lombricompost pour quatre à cinq volumes de terre.
Comment utiliser le liquide ?
Son utilisation est très simple : diluez 1 volume d’engrais pour 10 volumes d’eau, arrosez le pied des végétaux ou pulvérisez leur feuillage.
Le lombricompost liquide convient à toutes les plantes d’intérieur et d’extérieur. Il améliore la vie du sol, booste la croissance et l’enracinement des végétaux, favorise leur résistance aux maladies et leur apporte des nutriments facilement assimilables.

Tout savoir sur les vers !

D’où proviennent les vers reçus avec mon lombricomposteur ?
Le SYVADEC collabore avec l’association Recycla Corse, qui possède un élevage local de vers dans la région d’Ajaccio. Les vers de compost que nous fournissons avec les lombricomposteurs appartiennent à l’espèce Eisenia Andrei ou Eisenia Faetida, adaptée à la pratique du lombricompostage. Il s’agit de vers de terre issus de la famille des lombrics, sans aucun danger pour notre faune et flore locales. Au contraire, les vers de terre permettent l’aération, la désinfection et l’entretien des sols et ont un rôle indéniable dans le maintien de la biodiversité.
Attention : si vous vous procurez des vers par vous-même, soyez vigilant car tous ne conviennent pas à la pratique du lombricompostage ; de plus, certains ne sont pas sans danger pour notre biodiversité.

Quelle est la durée de vie des vers ?
L’espérance de vie d’un ver est d’environ 2 ans.
 
Y a-t-il un risque de surpopulation des vers ?
 Les vers se reproduisent rapidement, mais s’auto-régulent selon la nourriture apportée et l’espace disponible.
 
Les vers ne risquent-ils pas de s’échapper ?
Ce risque est minime. Cependant, il est possible que les vers s’échappent si le milieu ne leur convient plus (trop humide, trop acide, aliments qu’ils détestent…).
Il faut rééquilibrer le milieu en ajoutant du papier/carton, des coquilles d’œufs broyées et aérer.

Pourquoi faut-il recouvrir les vers ?
Votre lombricomposteur est livré avec un matelas afin de garder et de répartir l’humidité.
Les vers adorent les fibres de lin et de chanvre qui le composent et il sera mangé en 2 mois environ. Le chanvre a l’avantage d’attirer les vers en surface, afin qu’ils mangent aussi les déchets les plus frais.

Conseils :
  • couvrez les vers : ils seront protégés de la lumière et du froid en hiver ;
  • renouvelez le matelas avec des matériaux naturels qui « respirent » comme la toile de jute, une serpillière (au passé non chimique !), un T-shirt, un torchon, le tout étant que ce soit de la fibre naturelle laissant pénétrer l’oxygène nécessaire.
 
Quelles autres bestioles trouve-t-on dans mon lombricomposteur ?
Plusieurs micro-organismes cohabitent dans votre lombricomposteur… Collemboles, diploures, acariens, protozoaires, actinomycètes, nématodes, bactéries.
Ils ont chacun un rôle et participent tous à la décomposition des matières organiques !

Vous avez d'autres questions ?

Contactez-nous !
> Écrivez-nous via l’adresse compostage@syvadec.fr
> Appelez nos animateurs compostage :
  • Haute Corse : Jean Pierre Tolaini au 06 15 56 11 68
  • Corse du Sud : Loriane Guiderdoni au 06 13 71 20 95

Commandez votre lombricomposteur dès aujourd'hui !